AUBIAC …

Au coeur du Bazadais

Contactez nous


  • 2 Pré de la Hount, 33430 Aubiac, France

Présentation de la commune


Aubiac est une commune du Sud-Ouest de la France, située en Nouvelle Aquitaine, dans le département de la Gironde.

Géographie

Située entre les vignobles du bordelais, la forêt des Landes de Gascogne et les collines du Lot et Garonne, la commune d'Aubiac est une commune rurale ou il fait bon vivre.

Placée au cœur du Bazadais elle est à une cinquantaine de kilomètres de Bordeaux, une dizaine de Langon (chef lieu d'arrondissement) et de la Garonne, et à 5 kilomètres environ de Bazas son chef lieu de canton.

Entourée des communes du Nizan, de Mazères, de Cazats et de Bazas, la commune couvre une superficie 562 hectares.

Elle compte deux zones urbanisées (Bourg-Mairie-Eglise et Matilot-Camelon-Coulin) et est couverte pour une grande part de forêt et de quelques zones agricoles.


Démographie

Les Aubiacais et Aubiacaises, habitant.es d'Aubiac, étaient 272 au dernier recensement de 2017, en augmentation comme dans la plupart des communes limitrophes.                     


1968

1975

1982

1990

1999

2007

2012

2017

Nombre  habitants

109

 125  166 206  259  246 259

272

Densité moyenne (hab/km²) 

19,4

22,2 

29,5

36,7

46,1

43,8

46,1

48,4 

Évolution population depuis 1968 (Source : INSEE)

Histoire

Aubiac est occupée depuis la préhistoire comme en attestent les fouilles de l'Abbé LETU  en 1886, au lieu-dit « Le moulin de Picard ».

Elle a vécu ensuite les tourments de l'histoire entre passages des Celtes, des Vasates ou des Romains.

Le nom de la commune vient très probablement de celui d'un propriétaire romain "Albius", signifiant "Aube".

C'est à la Révolution que la paroisse de Saint-Pierre de Cuilleron et Saint-Léger d'Aubiac, son annexe, forment la nouvelle commune d'Aubiac.

Patrimoine

- L'église Saint-Pierre (anciennement St Léger). Cette église est située à l'écart du bourg proprement dit. 

C'est une petite église romane, composée d'une nef unique qui se termine par un chevet plat percé de deux baies rectangulaires. La façade occidentale est surmontée d'un clocher mur à deux baies où se trouve une cloche en bronze du XVe siècle, offerte par Jouna de La Mothe, épouse de Charles de Montferrand, dame de Roquetaillade, comme le confirme l'inscription portée sur la cloche. Cette cloche a été classée à l'inventaire des monuments historiques au titre objet en 1912. 

On accède au clocher par un escalier qui s'appuie en partie sur le mur méridional de la nef. 

Le chœur est décoré d'une rangée de billettes.

Eglise de St Pierre à Aubiac


-     L'église Saint-Pierre de Cuilleron. Cette église fut jusqu'en 1846 le siège d'une archiprêtré.  De cet édifice, abandonné après la Révolution, il ne subsiste aujourd'hui que quelques pans de murs.

Plaque de l'archiprêtré de Saint-Pierre de Cuilleron


- La grotte. Surplombant le ruisseau de Marquet, il existe plusieurs petites grottes naturelles creusées dans les anciennes terrasses calcaire de la Garonne. Une d'entre elles, à proximité des vestiges de l'église de St Pierre de Cuilleron et du Moulin de Lagarde, pourrait avoir été occupée à la préhistoire. 

Travaux de l'Abbé Létu publiés par la Société Linnéenne


- Le monument aux morts.  Construit à la mémoire des Aubiacais morts pour la France, le monument sobre est constitué d'une simple colonne ornée d'une palme portant l'inscription "Pro patria" et les noms de Justin DOUX, Louis LABAT, François DOUX, Louis LARDIT, Louis MANSENCAL et Jean VISSERON, morts durant la 1ère guerre mondiale.

Monument aux morts à Aubiac